Une zone de protection, bouée de sauvetage pour l’économie du Canada Atlantique, selon les aéroports

(HALIFAX) Jeudi le 11 juin 2020 – Les dirigeants des aéroports du Canada Atlantique soutiennent de tout cœur le concept de zone de protection pour les déplacements au Canada Atlantique dont parlent les premiers ministres provinciaux.

« Les aéroports ont demandé un allègement responsable des restrictions sur les déplacements, qui tienne compte de la santé publique comme du progrès économique, dit Reg Wright, président de l’Association des aéroports du Canada Atlantique (Atlantic Canada Airport Association ou ACAA) et P-DG de l’aéroport international de Gander.

« Nous sommes encouragés de voir nos premiers ministres provinciaux et leurs conseillers médicaux envisager sérieusement cette solution qui tient compte à la fois de la santé publique et des besoins économiques de la région. L’accès aérien est le lien entre les divers éléments de l’économie du Canada Atlantique et les déplacements deviendront critiques pour la reprise de notre économie. Les aéroports sont prêts à jouer un rôle de facilitateur dans la reprise économique et font leur part afin d’offrir un cadre de déplacements sécuritaire et sain, du départ à l’arrivée. »

Les aéroports du Canada Atlantique ont subi pendant la pandémie de COVID-19 des pertes financières importantes en raison des chutes sans précédent d’achalandage en termes de passagers et de vols. M. Wright dit qu’une zone de protection fera peu pour les revenus des aéroports, mais représentera un grand pas en avant vers la reprise du secteur durement éprouvé du voyage et du tourisme.

Les vols interprovinciaux à l’intérieur du Canada Atlantique représentaient plus de 1,2 million de passagers en 2019, soit 15 % de l’achalandage des aéroports de la région, indique Monette Pasher, directrice générale de l’ACAA. L’Ontario représente le plus important marché pour les déplacements au Canada Atlantique avec 20 % du nombre de passagers.

« Bien qu’elle ne compensera pas les pertes substantielles en revenus et en achalandage, la zone de protection du Canada Atlantique serait de bon augure. Les aéroports ont besoin du tourisme et notre économie dépend du tourisme, qui représente six pour cent du PIB de la région, soit le double de la moyenne nationale »

dit Mme Pasher. L’assouplissement des restrictions auquel nous assistons présentement permet à nos communautés de se remettre sur pied et de pouvoir reprendre leurs activités de façon responsable, une étape à la fois.

Mme Pasher dit que les aéroports respectent depuis des mois les procédures de santé et de sécurité destinées à protéger les voyageurs et le personnel et qu’ils continueront à se conformer aux directives de santé publique de leur province respective, tout en poursuivant leurs investissements dans la sécurité de leur clientèle. Une zone de protection pour l’Atlantique apporterait aussi aux familles ce dont elles ont le plus besoin : une plus vaste aventure dans leur propre région en ces temps difficiles.

« Nous espérons voir cette initiative se réaliser, » dit M. Wright.

« Nous encourageons les Canadiens de l’Atlantique à sortir leurs bottes de randonnée, leurs jumelles, leurs tirebouchons, leurs bâtons de golf, leurs pinces à crustacés, leurs cannes à pêche et leurs nappes de piquenique. Sortez et profitez de ce qui fait du Canada Atlantique un endroit merveilleux où vivre, se divertir et travailler. »

À propos de l’Association des aéroports du Canada Atlantique (Atlantic Canada Airports Association)

L’ACAA représente 12 aéroports de Terre-Neuve et Labrador, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard. Les aéroports de la région permettent habituellement de déplacer plus de huit millions de passagers et 60 000 tonnes métriques de marchandises et comptent pour plus de 46 000 emplois dans la région. Les aéroports représentés par l’ACAA sont des entreprises privés non inscrites en bourse et sans but lucratif dont les revenus sont réinvestis en infrastructures aéroportuaires. Les aéroports du Canada Atlantique sont d’importants pôles économiques par le transport de passagers et de marchandises et génèrent plus de 4,4 milliards $ annuellement pour l’économie du Canada Atlantique.

Demandes des médias

Monette Pasher, directrice générale, Atlantic Canada Airport Association
Cell : (902) 802-5651
Courriel : Monette@acairports.ca

News Archives