Les aéroports du Canada Atlantique réagissent à l’Énoncé économique fédéral

Pour publication immédiate

(HALIFAX) Mardi 1er décembre 2020 –Alors que le nombre de passagers affiche une baisse de 90 % par rapport à 2019, les aéroports du Canada Atlantique attendent anxieusement de plus amples détails sur le soutien économique au secteur du transport aérien annoncé dans la mise à jour économique du gouvernement publiée le 30 novembre.

«  Les passagers sont une source importante de revenus d’exploitation pour les aéroports, déclare Derrick Stanford, président de l’Association des aéroports du Canada Atlantique et président de l’aéroport de Saint John. Parce qu’il n’y a pratiquement aucun passager dans nos aéroports depuis mars, les aéroports doivent soit emprunter pour payer leur dette ou utiliser leurs réserves de capital pour traverser cette période difficile malgré des revenus négligeables. »

Le président de l’Association des aéroports du Canada Atlantique, Derrick Stanford

Selon M. Stanford, les aéroports du Canada Atlantique font face à des pertes nettes de 76 millions $ en 2020.

M. Stanford dit que le secteur du transport aérien du Canada est le plus touché économiquement par la pandémie de COVID-19. Le caractère unique, les dommages économiques subis et l’importance du secteur du transport aérien justifient un soutien économique spécifique. Alors qu’on attend toujours les éclaircissements concernant les mesures annoncées, surtout en ce qui a trait à l’admissibilité aux divers programmes mentionnés dans le discours de la ministre, il faut reconnaître qu’il s’agit d’un pas en avant en offrant un soutien spécifique aux petits aéroports.

« Cette pandémie prendra fin un jour, dit M. Stanford. Et quand nos provinces et territoires entreprendront leur relance, nos aéroports et nos transporteurs aériens auront un rôle critique à jour dans la reconstruction de solides économies. »

Monette Pasher, directrice générale de l’Association des aéroports du Canada Atlantique, dit que pouvoir compter sur l’engagement du gouvernement fédéral représente un élément vital afin de rétablir la santé des aéroports du Canada Atlantique. Ces derniers souhaitent en savoir davantage, car leur situation est passablement urgente.

« Les transporteurs aériens ont été forcés de procéder à d’importantes coupures de service au Canada Atlantique en raison de la demande quasi inexistante pour le transport de passagers. Afin de conserver la connectivité de nos communautés, nous avons besoin de transporteurs aériens et d’aéroports financièrement sains. Nous devons restaurer la capacité de connexion efficace pour les gens de tout le pays, qu’ils se déplacent pour affaires, pour le commerce ou pour le tourisme. Il faut donc une solution complète et du soutien à la reprise du transport aérien ici, au Canada », signale Mme Pasher.

La directrice générale de l’Association des aéroports du Canada Atlantique, Monette Pasher

Derrick Stanford met toutefois en garde que bien que l’annonce du soutien du gouvernement fédéral soit critique et très appréciée, les aéroports ne sont pas au bout de leurs peines et que des détails manquent toujours : «  Nous avons besoin de soutien au loyer jusqu’à la reprise du transport de passagers; les transporteurs aériens ont besoin de soutien; il faut trouver des vaccins efficaces; il faut avoir accès à des tests qui fondent nos précautions sur des preuves scientifiques afin d’alléger les restrictions sur les passagers et de réduire les délais de quarantaine; nous devons également rétablir la confiance des consommateurs en prévision du moment où les Canadiens seront prêts à voyager de nouveau. Il faudra sans doute compter trois ans ou plus avant de revenir à l’achalandage d’avant le coronavirus. »

News Archives