Air Canada annonce de nouvelles suspensions de service au Canada Atlantique, touchant notamment à Gander, Goose Bay et Fredericton

Pour publication immédiate

(HALIFAX) Mercredi 13 janvier 2021 – Les aéroports du Canada Atlantique ont été informés par Air Canada de nouvelles suspensions de service, qui entreront en vigueur le 23 janvier 2021. Les restrictions sur les déplacements imposées par les gouvernements fédéral et provinciaux ont un impact significatif sur le transport aérien.

Air Canada annonce qu’à compter du 23 janvier 2021, le service vers Gander T.-N., Goose Bay T.-N. et Fredericton N.-B. sera interrompu jusqu’à nouvel ordre.

Cette annonce survient tout juste après les suspensions de service de cette semaine vers Sydney et Saint-John, la suspension en octobre de 80 % des vols de WestJet au Canada Atlantique, l’interruption du service d’Air Canada vers Bathurst et Wabush décrétée en juin et la suspension pour une durée indéterminée de 14 liaisons d’Air Canada dans la région.

« Nous en sommes à la quatrième vague de coupures du service aérien dans la région au cours des 10 derniers mois, dit Monette Pasher, directrice générale de l’Association des aéroports du Canada Atlantique. Les restrictions fédérales et provinciales sur les déplacements ont un impact sévère sur le transport aérien en ce moment. Le gouvernement nous demande de rester bien tranquilles à la maison, mais en réalité le secteur a besoin de soutien financier pour préserver les services essentiels que les transporteurs aériens et les aéroports fournissent. »

Mme Pasher ajoute : « Nous ne pourrons pas remettre en marche le service aérien d’un simple claquement de doigts une fois la pandémie derrière nous. Nous aurons beaucoup à faire pour rétablir l’accès aérien dans notre région. Les répercussions de ces coupures se feront sentir pendant des années dans certaines villes, agglomérations et communautés rurales du Canada Atlantique. »

Les aéroports du Canada Atlantique implorent l’aide du gouvernement fédéral au secteur aérien afin de survivre à cette période d’interruption du transport aérien. « Notre secteur fait partie des plus durement touchés. On ne peut pas imposer restriction sur restriction à une industrie sans lui offrir le soutien financier nécessaire à sa survie. La crise dure maintenant depuis 10 mois et le Canada est le seul pays du G7 à n’avoir pas offert de soutien sectoriel à ses transporteurs aériens. Le Canada a besoin de transporteurs aériens en bonne santé, car ils sont essentiels à notre économie. »

Selon Mme Pasher, voilà des mois que l’industrie demande au gouvernement fédéral de soutenir les transporteurs aériens. « Le secteur a été mentionné dans l’Énoncé économique de l’automne du 30 novembre dernier et nous sommes reconnaissants de cet appui. Nous sommes en pourparlers avec le gouvernement afin de déterminer quel soutien sera offert aux aéroports de la région. Malheureusement, le soutien aux aéroports de moyenne et grande taille était insuffisant et rien n’a été fait pour les transporteurs aériens en dehors de la subvention salariale. La moitié des employés de notre industrie se retrouvent sans travail. Parce que notre secteur est si durement touché, il est urgent d’offrir davantage de soutien aux aéroports et aux transporteurs aériens si nous voulons qu’ils survivent à cette pandémie. »

Mme Pasher signale : « Quand l’industrie aérienne se contracte, les petites communautés sont les plus durement touchées. C’est ce que nous avons vécu encore et encore pendant cette pandémie. La principale raison qui motive les coupures annoncées aujourd’hui vient à la fois des restrictions sur les déplacements domestiques uniques à la région et du nombre croissant de cas de COVID dans l’ensemble du pays qui, de façon compréhensible, affecte la demande. Les experts de l’industrie disent qu’il faudra sans doute une année complète avant que la majorité de la population ne soit vaccinée. Le secteur ne pourra pas attendre aussi longtemps la reprise. Il existe des moyens sécuritaires de redémarrer ce secteur. Nos provinces doivent mettre en place des protocoles permettant de mieux comprendre l’incidence du COVID-19 dans nos communautés et visant à rétablir la confiance du public envers le secteur. C’est pour cette raison que nous demandons des projets pilote de dépistage dans les aéroports de notre région. »

Demandes des médias :

Monette Pasher, directrice générale, Association des aéroports du Canada Atlantique
Cell. : (902) 802-5651
Courriel : Monette@acairports.ca

News Archives